Newsletter No. 30

1. Le mot du directeur

Dans un souhait constant d’amélioration, L’ABA va faire un bilan du contenu de cette newsletter dont vous êtes destinataire et qui est distribuée à plus de 500 personnes depuis 2010. À ce propos, vous pouvez vous exprimer au moyen du questionnaire en fin de lettre que nous vous encourageons à compléter et à nous transmettre.

En s’appuyant sur l’expérience du nouveau site web du CCA, en ligne depuis début mars, l’ABA a pour projet de réaliser un nouveau site internet plus fluide, interactif et adapté à toutes les formes d’écran. Son accessibilité pour tous sera la première priorité.

La mise en ligne est prévue pour la fin de l’année 2018. Cette nouvelle version intégrera le siège de l’ABA et l’ensemble des services, à savoir la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé (BBR), le Centre de Compétences en Accessibilité (CCA), le Centre d’Information et de Réadaptation (CIR) et le Foyer du Vallon.

Louis Moeri, directeur de l’ABA

2. Inauguration du site internet du CCA

Depuis le premier mars 2018, le CCA a mis en ligne son site internet www.ccaccessible.ch. Ce site que nous voulons dynamique, a fait l'objet de soins tout particuliers pour le rendre accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes. Il a pour objectif de présenter les activités du CCA de la manière la plus exhaustive possible et d'informer les visiteurs sur l'actualité du domaine du handicap visuel à Genève.

Pour recevoir nos actualités, nous vous encourageons à vous inscrire dans le champ « restez informé » dans le pied de page du site. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions en utilisant le formulaire de contact intégré dans le site.

3. Échanges entre l’ABA et l’Institut Nazareth et Louis Braille

Le 19ème symposium scientifique sur l’incapacité visuelle et la réadaptation, organisé le 13 février dernier par l’Institut Nazareth et Louis Braille (INLB) à Montréal, a été une très belle occasion de découvrir d’autres pratiques, au sein d’une organisation qui allie expérience clinique et recherche. Il a permis de renforcer les liens avec nos pairs québécois.

Les différentes présentations consultables sur leur site montrent les évolutions et les préoccupations canadiennes qui rejoignent celles de l’ABA. Nos connaissances et nos expériences, par exemple, dans des domaines comme l’éclairage ou l’accessibilité sont pointues et mériteraient d’être mieux diffusées. La veille technologique réalisée par les collaborateurs de l’ABA est fondamentale pour maintenir les prestations à un bon niveau.

D’autre part, plusieurs échanges ont pu avoir lieu lors de la visite de l’INLB durant deux jours. Les cartes de visites ont été généreusement distribuées. Des intérêts communs dans le domaine de l’organisation du travail de réadaptation, de l’accueil des clients dans les centres spécialisés ou du dépistage d’un déficit visuel par le personnel d’aide à domicile, nous poussent à développer les liens avec ces partenaires francophones.

L’ABA a été sollicitée pour rejoindre un réseau francophone qui vise à « soutenir le développement des meilleures pratiques au niveau des services spécialisés de réadaptation et de la gestion auprès du Réseau francophone en déficience sensorielle ou du langage ». C’est avec un grand enthousiasme que l’ABA va rejoindre ce réseau qui permettra d’approfondir les échanges.

4. Collaboration entre les bibliothèques romandes

La BBR a mis en place une base de données de coordination qui centralise la production de livres sonores de plusieurs partenaires de la Romandie, avec pour objectif d'éviter les enregistrements à double mais aussi de favoriser les échanges de titres. L'esprit de collaboration se trouve ainsi renforcé pour les 4 bibliothèques partenaires : Bibliothèque Sonore Romande (BSR) de Lausanne, Étoile sonore de Collombey, Mission Évangélique Braille (MEB) de Vevey et la BBR.

5. Le coup de cœur du service du prêt de la BBR

Véronique Sousset – Défense légitime – Rouergue 2017

1 CD (3 h. 40 min.) – Disponible à la BBR et en téléchargement à la BNFA.

Une avocate commise d’office se retrouve à défendre un homme définitivement classé comme monstre. Ce dernier est coupable de mauvais traitements répétés sur sa fille de 8 ans jusqu’à ce que mort s’ensuive. Nous suivons l’instruction et le procès à travers le regard de cette femme de loi qui perd souvent pied mais qui s’efforce sans cesse de dissocier l’être humain de ses actes. Nous vacillons avec elle à chaque fois que les descriptions évoquent la brutalité et l’horreur. Notre intérêt se porte avant tout sur l’enfant ; cependant le texte nous amène aussi vers la part d’humanité de ce père infanticide.

6. Activités culturelles accessibles

Le printemps s’annonce riche en propositions de visites et de spectacles accessibles. Vous trouverez désormais les informations détaillées sur le site www.culture-accessible.ch.

  • Au Musée d’Art et d’Histoire, des visites animées par Alix Fiasson sont consacrées à Hodler et aux peintres qui l’ont formé.
  • Au Muséum d’Histoire naturelle, l’exposition Fourmis : « les fourmis par les sens » est prolongée jusqu’en janvier 2019, avec ses propositions de visites pour les personnes aveugles ou malvoyantes et également sous bandeau pour les voyants.
  • Les théâtres de la Comédie, de Carouge, Am Stram Gram et l’Opéra des Nations poursuivent leurs collaborations avec les associations « Dire pour voir » et « Écoute Voir » qui assurent l’audiodescription de spectacles vivants.

7. Votre avis compte

Voici la 30ème édition de la Newsletter de l’ABA, qui paraît régulièrement depuis novembre 2010.

Le moment nous paraît opportun de considérer l’avenir de cette publication et de vous solliciter pour lui permettre d’évoluer.

Merci de répondre à notre sondage en ligne (5 questions).


L’ABA vous informe - NL 30
Nos projets se réalisent grâce à vos dons
CCP 12-872-1
M e r c i